Jean-Paul Belmondo
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 50 ans du film Un Singe en Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pompon

avatar

Nombre de messages : 1977
Age : 41
Localisation : belgique
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: 50 ans du film Un Singe en Hiver   Ven 18 Mai - 8:56

Evénement culturel - De Juin à Octobre 2012

Villerville fête les 50 ans du film Un Singe en Hiver

La Municipalité de Villerville (14) en étroite collaboration avec la Confrérie du Singe (association), ses habitants et ses commerçants, rend hommage au célèbre film d'Henri Verneuil ''Un Singe en Hiver'' tourné en 1962 dans le village.



De juin à octobre 2012, Villerville, rebaptisée « Tigreville », fêtera le cinquantenaire de ce chef d'œuvre cinématographique à travers de nombreuses animations dédiées aux cinéphiles et à un large public : projections du film, expositions de photos et peintures, feux d'artifices, visites commentées, animations théâtrales et musicales, ateliers cinéma et activités audiovisuelles ... et réunira à cette occasion des personnalités du cinéma et des médias.



Des hommages à l'écrivain Antoine Blondin, au réalisateur Henri Verneuil, à Claude Pinoteau, Costa Gavras, Michel Audiard, Michel Magne, Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo et Suzanne Flon seront célébrés.



Des sites devenus mythiques à Villerville comme le Cabaret Normand, l'Hôtel Stella et le Chic Parisien seront à l'honneur. Un parcours « cinéma » sera mis en place dans le village pour retrouver les lieux et ambiances de scènes cultes... et Tigreville !



Rendez-vous à Villerville pour fêter les 50 ans d'un monument du 7ème art dont le scenario, les dialogues, la musique, la photo, les acteurs et la grande sensibilité qu'il dégage ne cesse d'émouvoir et de charmer.

« C'est la première fois que vous venez à Tigreville ? ... ce ne sera pas la dernière » !







Villerville ... fait du cinéma !


Conforme au magnifique roman éponyme d'Antoine Blondin, Prix Interallié en 1959, le film prend ses quartiers de 1961 à 1962 à Villerville rebaptisée Tigreville, une petite station balnéaire de Normandie entre Honfleur et Trouville sur Mer.









Ce village de pêcheurs accueille l'équipe du film avec bonheur. Impressionnés et fiers, les habitants de Villerville participent aux figurations et vivent au rythme des tournages. C'est l'événement ! Pour la première fois, le jeune Jean-Paul Belmondo, 28 ans, donne la réplique à Jean Gabin, 57 ans, et il se noue entre eux une forte et sincère complicité. Entre les scènes, Belmondo plaisante, joue au football avec les techniciens pendant que Gabin, préfère se concentrer avant de tourner une scène. "Quand Gabin tournait un film, il était tellement connu pour ses colères qu'il régnait sur le plateau un silence de cathédrale. Un jour, pendant ce

tournage, alors qu'on aurait entendu une mouche voler, Gabin a un trou de mémoire. Il oublie totalement la réplique qu'il devait me lancer. L'air furieux, il me fait signe de quitter le plateau avec




lui et dit au réalisateur, avec une parfaite mauvaise foi : "Quand vous aurez arrêté le marteau, on reviendra" se souvient Jean-Paul Belmondo. Ce terrible duo partage l'affiche avec des acteurs aussi illustres que Paul Frankeur en patron de bar irascible, Suzanne Flon en femme inquiète ou l'iconoclaste Noël Roquevert.






Villerville s'est transformé en studio géant avec des géants du cinéma. Henri Verneuil assisté de Claude Pinoteau et Costa-Gavras à la réalisation, le truculent Michel Audiard aux dialogues, Michel Magne au commande d'une musique douce et enivrante préparent sur une toile de fond Normande aux multiples variations de gris, chère aux impressionnistes, une œuvre d'art. Le film sort le 11 mai 1962 à Paris dans les cinémas « Moulin Rouge », « Rex » et bien sûr « Normandie ». Le succès est immense, les dialogues deviennent aussitôt cultes... le film entre dans la légende.




« Un Singe en Hiver est totalement indissociable de Villerville... Les cinéphiles viennent toujours aussi nombreux et émus dans le village pour retrouver les décors et l'atmosphère du film. Les Villervillais sont attachés à ce film et en sont fiers. Antoine Blondin avait fait parvenir le manuscrit d'un Singe en Hiver à son éditeur par La Poste. Sur le récépissé du recommandé, il avait inscrit dans la case « Valeur déclarée », « infinie »... Son livre et le film, sont des œuvres dont on se délecte comme on déguste un grand cru, avec un plaisir « infini »... et nous souhaitons le faire partager ». Michel Marescot - Maire de Villerville .




Villerville, avec sa campagne, ses rues pavées, sa plage, son front de mer battu par les marées et ses belles maisons anglo-normandes possède un cachet inimitable et une âme définitivement liée au film. Et il n'est pas impossible qu'à la tombée de la nuit, vous entendiez des voix ou la musique du Singe en Hiver ...



Programme et photos ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pomponleclown.com
 
50 ans du film Un Singe en Hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un singe en hiver - Verneuil, Audiard
» Un singe en hiver. 1962. Henri Verneuil.
» Un singe en hiver
» recherche film d'horreur avec chimpanze (singe)
» [PLANNING] LES ANIMES DE LA SAISON HIVER 2008-9 !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jean-Paul Belmondo :: News Belmondo :: Archives actualitées 2012-
Sauter vers: